Description

 

La mascotte

 

Bettina, gardeuse de dindons, est une mascotte. Autrement dit, elle apportera à son maître bonheur et réussite tant qu’elle restera chaste et pure. Elle ignore ses dons, sa préoccupation actuelle étant son prochain mariage avec le berger Pippo, dont le maître, Rocco, est connu aux alentours pour la " guigne " qui le poursuit sans relâche. Bettina est cédée à Rocco, mais celui-ci n’a guère le temps de profiter de ses dons. En effet, le Prince Laurent XVII, autre grand malchanceux, s’arrête à la ferme pour se rafraîchir, en compagnie de sa fille Fiametta et de son futur gendre Fritellini. Surprenant par hasard le secret de la jeune fille, il s’empresse de lui inventer de nobles aïeux et l’emmène à sa Cour. Depuis que Bettina est au Palais, la prospérité est revenue dans les états du Prince. L’ex-gardeuse de dindons est entourée de tant de prévenances qu’elle passe bientôt pour la maîtresse du souverain. Ce dernier, qui s’inquiète pour l’avenir, envisage sérieusement d’épouser sa mascotte, mariage blanc, bien entendu. Pippo, déguisé en baladin, accourt pour retrouver son amoureuse. Reconnu, il est jeté en prison où il reçoit la visite de Fiametta. Celle-ci, qui avait été impressionnée à la ferme par la belle allure du berger, se laisserait volontiers conter fleurette par lui. Elle réussit à le rendre jaloux de Bettina et à se faire surprendre dans ses bras par Laurent XVII et les courtisans. Scandale à la Cour ! Le Prince réagit avec une efficacité éphémère : Pippo est anobli et épousera Fiametta. Bettina, rendue à son tour jalouse, accepte d’accorder sa main au vieux monarque. Fritellini, congédié, quitte le Palais en proférant des menaces. Au moment où la double union va se concrétiser, Pippo et Bettina comprennent qu’on se joue d’eux. Ils s’enfuient par une fenêtre... Rien ne va plus pour Laurent. À la tête de son armée, Fritellini lui inflige défaite sur défaite. Il est vrai que Pippo et Bettina ont rejoint ses rangs. Laurent et Fiametta se sont enfuis du Palais, déguisés en mendiants. Ils arrivent aux abords du camp de Fritellini à l’instant où l’on célèbre le mariage du capitaine Pippo et de Bettina. Le Prince révèle à Pippo les dons de son épouse et tente de le convaincre de ne pas consommer le mariage. Rocco, pour se venger du souverain déchu, le pousse au contraire à rejoindre sa femme. Pippo hésite, hésite... mais l’amour l’emporte et Bettina perd bientôt... ses dons. Les fugitifs sont reconnus et arrêtés. Fiametta est si belle sous ses haillons et Fritellini à si grande allure dans son bel uniforme, que les deux anciens fiancés se réconcilient séance tenante. L’allégresse devient générale lorsqu’on apprend que la " mascotterie " est héréditaire.

 

~~~


La Mascotte


Opéra-comique en 3 actes de Henri Chivot et Alfred Duru

Musique de Edmond Audran.

Création à Paris, théâtre des Bouffes-Parisiens le 29 (ou le 30) décembre 1880