Description

La fille du tambour major

 

En toile de fond : la campagne d'Italie conduite par Bonaparte . Mise en scène un régiment de l'armée d'Italie, quelques jours avant la bataille de Marengo. L'action se déroule en Lombardie en mai-juin 1800, sous l'occupation autrichienne. Une compagnie de soldats français, commandée par le lieutenant Robert, a franchi les Alpes pour rejoindre l'armée du premier Consul qui harcèle les troupes italiennes du général Melas[1]. La compagnie du lieutenant Robert, avec à sa tête le tambour-major Monthabor et le soldat Griolet, envahit le couvent dont toutes les nonnes ont fui par peur de l'occupant. Seule est restée une jeune femme qui était en pénitence et qui, en un tournemain, met tous ces messieurs dans sa poche. Il s'agit de Stella, fille du Duc della Volta. Bien sûr, le gentil et beau lieutenant s'éprend de la courageuse rebelle qui devra désormais suivre le régiment.
Voilà que le lieutenant Robert reçoit un billet de logement dans le palais du Duc de Novare. Et quel hasard ! La Duchesse della Volta s'avère être la femme divorcée du tambour-major Monthabor et Stella leur fille. Avec enthousiasme, cette dernière s'engage comme vivandière dans la compagnie de son père.
Les batailles ne sont pas terminées. On se met à la recherche du lieutenant Robert, du tambour-major, de la compagnie et de Stella. La police autrichienne, par un piège, s'empare de Stella qui est forcée par ses parents d'épouser un certain marquis Bambini. Tout va mal.
Mais la victoire de Bonaparte vient tout changer in extremis, et Stella épousera le lieutenant Robert.

 

~~~


La Fille du Tambour-Major

 

Opéra-comique en 3 actes et 4 tableaux d’Alfred Duru et Henri Chivot

Musique de Jacques Offenbach.

Création à Paris, théâtre des Folies-Dramatiques, le 13 décembre 1879.